Urban Outfitters, bad buzz en grande taille ?

Début d’année tumultueux pour la marque américaine. En faisant appel à un mannequin grande taille pour ses publicités alors qu’elle ne propose pas de tailles supérieures au 42, elle s’est attirée les foudres des internautes.

Nouvelle année mais même formule, Urban Outfitters semble coutumier du fait. Ce scandale s’inscrit après ceux des articles au motif similaire aux uniformes pour les homosexuels dans les camps nazis. Ou encore celui du t-shirt « eat less » porté un mannequin à l’IMC visiblement bien en dessous de la moyenne. La surprise n’est donc pas totale.

Leur nouvelle campagne de publicité avait pourtant l’air de partir d’une très bonne intention. En effet, ils ont fait appel à différents top model ayant des caractéristiques sous représentées dans le monde du mannequinat. Comprenez minorité ethnique, modèle transgenre, grande taille, influenceurs… soit sur le papier un grand bol d’air frais et une démarche honorable ! Mais l’écart entre l’image de marque promue par cette publicité et la réalité sur les portants est déconcertante. Sans vêtements grande taille à disposition de la clientèle, cela ressemble plutôt à une promesse un peu trop hâtive non tenue. Les internautes déplorent ainsi l’apparente hypocrisie de la firme US. Par ailleurs cette démarche peut aussi laisser perplexe d’un point de vue stratégique. Il semble en effet assez curieux de voir une marque investir une partie de leur budget dans des communications ciblant des personnes qui ne pourront pas acheter leurs produits par la suite.

En terme de personal branding pour la jeune mannequin grande taille, ceci est également questionnable. Il semble difficile d’envisager qu’elle était ignorante du fait. En partie parce qu’elle est pourtant connue pour lutter contre la sous-représentation des femmes s’éloignant des mensurations de magazines, mais aussi puisqu’elle ne saurait elle même trouver sa taille dans les enseignes dans la marque qu’elle représente. Reste à savoir si les éclaboussures de ce scandale ne porteront pas préjudice à sa carrière. En effet les contrats pour mannequin grande taille demeurent toujours aujourd’hui malheureusement en nombre assez restreints – malgré l’encourageante évolution – …

Laissons leur tout de même le bénéfice du doute, et espérons que ce phénomène n’était qu’une erreur de timing. Attendons donc de voir s’il ne s’agissait pas tout simplement d’une annonce dissimulée de l’ajout des grandes tailles à la future collection ? Qui sait, en cette période de Janvier 2017 et de bonnes résolutions, il s’agit peut être de celle d’Urban Outfitters ? Du moins on espère pour eux, les internautes, et leurs clientèle insatisfaite…