La fin de la publicité pour automobile ?

Il n’est plus qu’une question de temps pour que les véhicules autonomes fassent leur entrée dans notre monde quotidien. Qu’adviendra-t-il donc des publicités où les bolides arpentent des routes sinueuses de montagne ? Et quant au chauffeur qui se laisse aller dans sa décapotable les cheveux à l’air, pourrons-nous le voir encore sur nos écrans ?

Aujourd’hui, le monde de l’automobile connaît un essor très rapide. Entre les voitures de plus en plus économiques et celles qui deviennent écologiques, se développe un marché particulier qui est celui des voitures autonomes. Désormais, le conducteur disparaît, et une machine prend le relai. Mais où est donc passé le plaisir de conduire ?

Certains optimistes, se réjouiront de ne plus avoir à passer de folles heures de conduite à des honoraires exorbitants. Cependant, pour les passionnés d’automobiles, qui se sentent vibrer au volant de leur bolide, dur de les convaincre d’acheter ces véhicules autonomes. C’est pourquoi cette nouvelle industrie mise sur le confort. C’est littéralement des salons sur roues qui vont être commercialisé. Armés de sièges confortables, ces nouvelles voitures promettent confort et relaxation en toute circonstance. Ainsi, les 50 minutes de trajet de certains dans les bouchons le matin vont probablement se transformer en minutes supplémentaires de surf sur le net. Enfouis dans des sièges confortables, entourés d’écrans, les passagers ne peuvent que succomber à la tentation des réseaux sociaux.

Et ça, Google et YouTube ne vont probablement pas tarder à le comprendre et investir dans cette industrie afin d’en tirer leur part. Très rapidement, on peut oser imaginer que le trajet en voiture ne se différenciera pas d’un voyage en avion ou train. La voiture ne sera plus un bien désormais, mais un service commercial.

Cependant, le confort offert et la tranquillité promise par ces véhicules ne paraissent pas être suffisants pour les passionnés des quatre roues. Alors comment parvenir à séduire ces derniers à travers la publicité ? Dur challenge pour les commerciaux…

Et là n’est pas la seule difficulté puisque les assureurs également vont râler. Comment renflouer leurs poches d’argent lorsqu’il y n’y aura plus de conducteurs imprudents ?