Formation au community management avec Valentin Richardot

Vous avez raté la dernière formation en community management ? Citépub Citécom a pensé à vous ! Nous avons donc fait ressortir de cette formation les points forts qui vont vous aider à faire de vous de meilleurs community managers pour vos associations, start-ups ou entreprises !

Mercredi 8 février, Citépub Citécom accueillait à l’EDHEC Valentin Richardot. Malgré son jeune âge, il faut se méfier. Du haut de ses 22 ans, sa maîtrise inconditionnée des réseaux sociaux a permis à ce jeune homme de s’imposer très rapidement dans le milieu de la communication. Et aujourd’hui, il peut nous parler en toute aise du community management. Gérant et rédacteur en chef du blog J’ai un pote dans la com, Valentin a bien compris comment se servir efficacement des réseaux sociaux et compte déjà plus de 89 700 fans.

J’ai un pote dans la com, c’est quoi?

J’ai un pote dans la com, c’est avant tout, un projet hybride qui relient trois domaines : les médias, l’agence et la formation. On peut ainsi y trouver aussi bien du contenu journalistique que de l’aide pour lancer un projet de start-up. Et, récemment, le projet a abouti sur l’organisation d’afterworks réunissant une vingtaine d’agences et les étudiants intéressés.  

Quels sont les enjeux des réseaux sociaux?

Le monde des réseaux sociaux est complexe. Il s’agit de répondre à des attentes qui ne sont pas forcément formulées. De plus, la multitude des réseaux sociaux impose à tout bon CM de savoir cerner les besoins et les désirs de chaque internaute. Ainsi, une personne se baladant sur Facebook, n’a pas les mêmes attentes que celui qui va twitter. C’est pourquoi, pour s’imposer sur les réseaux sociaux, tout bon responsable communication se doit de comprendre certains points clés. Pour cela, analysons certains chiffres clés.

Quels sont les nouvelles tendances sur les réseaux sociaux?

Les réseaux sociaux sont articulés autour de quatre tendances majeures. La première concerne ce qu’on appelle le « social ads ». C’est-à-dire qu’alors qu’on traînait sur Facebook par exemple, on finit par se retrouver à regarder une publicité de corn flakes. Cependant, Instagram et Twitter restent encore à l’abris de cette tendance pour le moment puisque les publicitaires n’ont pas encore accès aux bases de données répertoriant le nombre de personnes touchées par post.

La deuxième tendance concerne la vidéo. Cette dernière créerait chez les internautes, 6 fois plus d’engagement qu’une photo et 9 fois plus d’engagement qu’un post. Or, si on veut avoir une grande portée sur le net, il est nécessaire de créer un engagement.

Vient ensuite la toute nouvelle tendance du Live. Ce dernier est un véritable vecteur de portée. Elle donne lieu à une vraie valeur ajoutée car elle est authentique et instantanée. L’internaute sait qu’elle n’a pas été filmé il y a sept mois et cela crée un lien fort entre le spectateur et l’entité ou la personne réalisant le live. Et ça, le community manager de Citépub Citécom l’a bien compris. Pour les intimes, vous pouvez donc le voir régulièrement poster des lives sur son compte personnel. De cette sorte, le spectateur se sent en intimité et en relation de confiance avec son interlocuteur car le live alimente en même temps un échange direct via les commentaires.

Enfin, la dernière tendance concerne ceux qu’on nomme les influenceurs. Il s’agit de blogueur ou d’instagramers payés par les marques pour promouvoir des produits. Le but est donc d’investir dans les réseaux sociaux plutôt que de lancer des spots publicitaires à des dizaines de milliers d’euros. En effet, aujourd’hui, l’investissement dans le social media apparaît beaucoup plus rentable.

Les objectifs du pôle communication

Enfin, pour être un pro des réseaux sociaux, il faut savoir s’adapter à l’algorithme du réseau en question. Prenons le cas de Twitter. L’algorithme de Twitter est simple : plus on tweet et plus on est visible. Quant à Instagram, la régularité des posts est très importante. Il est également nécessaire de prendre en compte les horaires pour poster nos contenus. En effet, l’horaire a une grande incidence sur la visibilité de notre post et donc sur son succès possible. De plus, la régularité et la qualité des posts vont fidéliser vos followers. En conclusion, le tout est de déterminer notre propre régularité. Mais attention elle n’est pas la même pour tous les réseaux !

Les moyens pour y parvenir

En ce qui concerne les blogs et les sites web, notre but est simple : inciter les gens à aller sur notre site. Pour cela, il faut faire sortir les gens des réseaux sociaux et y compris de notre page Facebook officielle. Alors comment faire ?

Tout d’abord, dans les débuts d’un site et d’un blog, on ne peut pas s’attendre à beaucoup de likes, cependant, on peut prévoir les likes à venir. Pour cela, il faut d’abord viser le bon public. Il faut donc parvenir à créer une communauté cohérente et de qualité. Ainsi dans le cas d’une association, il est important de se poser les bonnes questions : savoir à qui on s’adresse ? Les étudiants ou les entreprises ? Si on vise les entreprises, on doit donc produire du contenu plus « pro ».

Ensuite, derrière chaque post, il faut de l’humain. Le but n’est pas de produire des contenus tel un robot sans goût et avec froideur.  Pour fidéliser les internautes, il est important de leur dire ce qu’on fait. Si on organise un événement, il faut avertir les internautes. Ainsi, ils se sentiront plus impliqués dans votre projet. Par exemple, Citépub Citécom va organiser le concours de création publicitaire. Donc le soir de la finale, Citépub Citécom se doit de publier des photos et des contenus pour montrer à sa communauté qu’elle veut partager son projet avec eux. Il est également important que les gens sachent avec qui on travaille.

Dans la même optique, présenter vos responsable communication à votre communauté est une bonne idée. En effet, l’échange et la proximité avec le public sont capitaux pour faire monter la réputation de l’entité représentée. Il faut que les gens la suivent parce qu’ils la trouvent cool et pas parce qu’on leur a demandé des likes. Ils doivent la liker car cette association par exemple, est sympa est qu’ils sont fiers de faire partie de cette communauté. Ainsi, ce n’est pas par hasard que les internautes vont liker des marques sur Facebook. Il s’agit de montrer qu’ils font partis de cette communauté.

La réactivité face à l’actualité

Il existe des moyens efficaces pour être au goût du jour tel que réagir à l’actualité. Cela permet de créer de l’interaction. Le tout est d’être actif et réactif. Par cette méthode, la rentabilité est assez conséquente. Ainsi, ce fût un moment où la publicité de Kit Kat « Nous on se plie pas, on se casse » fit un gros buzz.

 

 

Utilisez les émotions

Ensuite, un autre moyen est de jouer sur les émotions. Ainsi, les animaux sont un bon moyen pour attendrir le public. Cependant attention à ne pas tomber dans les excès ! Il ne faut pas tomber dans le piège du bad buzz avec par exemple, une blague de mauvais goût qui pourrait donc ternir votre image.

Quelques conseils supplémentaires

Définissez une ligne éditorial claire : l’instantané est important. N’oubliez pas que les gens ne passent pas trop de temps sur un post Facebook. Il faut donc être clair et concis. Le wording est donc très important. Il faut peser ses mots en les choisissant rigoureusement.

Enfin, respectez l’équilibre qualité/quantité. Évitez de poster sous la précipitation. Cela pourrait vous faire perdre des followers ou des abonnés. Et pour ce qui concerne vos vidéos, pensez à mettre vos logos dessus afin d’éviter tout plagiat ou réutilisation non-autorisée.